Le congé de paternité

Suite à la naissance de son enfant, le père peut également demander un congé de paternité. Ceci est dans ses droits. Sachez que si la mère de l’enfant vit avec une autre personne salariée, même si celle-ci n’est pas son mari, elle pourra demander un congé de paternité et d’accueil de l’enfant. Pour mieux comprendre ce type de congé, nous vous invitons à poursuivre ce dossier.

Qui peut demander le congé de paternité et d’accueil de l’enfant ?

Comme son nom l’indique, ce congé est destiné aux pères de famille qui vont bientôt accueillir un enfant. Cependant, si la mère de l’enfant vit avec une autre personne qui n’est pas forcément le père de son enfant ou son mari, cette personne peut demander un congé de paternité. Un salarié peut avoir un congé de paternité qu’il soit nouveau ou ancien dans l’entreprise et qu’il travaille en CDD, en CDI ou en contrat temporaire.

 

La durée du congé

À la différence de la maman, le considéré « papa » ne bénéficie que 11 jours de congé. Cette durée peut être prolongée à 18 jours si la maman attend des jumeaux. Le concerné peut prendre ces jours de congé consécutivement ou séparément, mais comme pour un autre congé classique, il devra prévenir l’entreprise où il travaille. En général, le congé de paternité commence 4 mois suivant la naissance de l’enfant.

Recevoir des indemnités

Le bénéficiaire du congé de paternité peut également recevoir des indemnités, et ce, sous certaines conditions. Il doit prendre son congé de paternité dans les 4 mois qui suivent la naissance de l’enfant. Il doit également avoir un numéro de Sécurité Sociale valable d’au moins de 10 ans à compter de la date de début de la prise de congé. Le nombre d’heures travaillé doit être supérieur à 150 heures sur les 3 mois précédant son congé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *