Comment bien vivre avec l’hypothyroïdie ?

Le risque d’être touché par l’hypothyroïdie due au manque ou à l’excès d’iode dans le corps s’accroît avec l’âge. Du fait de cette carence ou ce surplus en iode dans l’organisme, la glande thyroïde ne parvient plus à produire convenablement l’hormone thyroïdienne. Cela affecte beaucoup le fonctionnement de l’organisme. Mais quand on est atteint de cette maladie incurable, comment faire pour bien vivre et essayer de rester en forme comme tout le monde ? Voici nos conseils.

Les conséquences de l’hypothyroïdie et les solutions

Lorsqu’on souffre d’hypothyroïdie, tout le fonctionnement de notre organisme se dérègle et on ressent une frilosité importante. Notre peau se sèche, notre sommeil est perturbé et on prend du poids automatiquement. Cela engendre mauvaise humeur, angoisse et stress. La vie peut alors devenir compliquée, si bien que la situation peut paraître invivable. Pour en savoir plus sur les symptômes de la maladie, rendez-vous sur https://www.hypothyroidie.eu. Pour y remédier, il est nécessaire de suivre un traitement au quotidien et d’adapter son mode de vie pour réguler le fonctionnement de divers organes. Pour connaitre le traitement approprié à votre état de santé, vous devez consulter un spécialiste dans le domaine notamment un endocrinologue qui vous recommandera certainement, dans un premier temps, une analyse de sang et une échographie de la thyroïde avant de vous prescrire des médicaments adaptés. En fonction de l’évolution de votre état de santé, le dosage de vos médicaments peut changer. Mais ce qui est sûr, c’est que vous devez suivre le traitement à vie, puisque cette maladie ne se guérit pas.

Les précautions à prendre au quotidien

Tout en suivant le traitement, vous devez prendre quelques précautions au quotidien pour mieux vivre avec la maladie. Vous devez notamment consulter régulièrement votre médecin et faire des prises de sang pour voir l’évolution de votre état de santé. Vous devez aussi effectuer une échographie régulière de votre thyroïde, par exemple tous les ans pour voir si elle n’a pas développé des nodules ou a gonflé. En cas de grossesse, vous devez consulter plus fréquemment votre médecin, car il se peut que des changements soient nécessaires dans votre traitement pour le bien du fœtus. Vous devez également suivre un régime alimentaire spécifique afin de limiter la prise de poids et pour être sûr d’avoir tous les nutriments essentiels au bon fonctionnement de votre corps et de votre glande thyroïde. Ainsi, vous devez privilégier les aliments riches en iode, boire beaucoup d’eau tous les jours, éviter les nourritures goitrogènes et les aliments interférant avec vos traitements. Vous devez favoriser les aliments riches en sélénium, en vitamine D et en vitamine B12 tels que les fruits de mer, les poissons, les algues, les produits laitiers, le sel de table, les noix, les viandes, les volailles, les champignons, les œufs, les céréales, les fibres, les fruits, les légumes, etc. N’oubliez pas non plus de pratiquer régulièrement des exercices physiques. Enfin, vous devez aussi éviter les situations de stress, car cela peut aggraver la maladie. De ce fait, vous devez bien choisir votre travail et éviter les métiers stressants tels que les métiers de comptable, de banquier, de médecin, d’infirmier de nuit, dans le service client, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *