Les essentiels à connaître pour devenir kiné ?

Professionnel de la rééducation des individus sujets à des incapacités physiques ou encore à des troubles neurologiques, le métier de kinésithérapeute fait partie des professions les plus convoitées en termes de réorientation professionnelle. En France, on compte de plus 68 000 kinés qui travaillent en indépendant. Mais pour entrer dans ce corps de métier, que faut-il savoir ?

La mission du kinésithérapeute

Le kiné est un spécialiste en orthophonie motrice et fonctionnelle. Il exerce ses spécialités, généralement après une prescription thérapeutique. En plus de fournir un traitement aux chocs liés à des incidents précis, il assure également le soin des traumatismes superficiels notamment les torticolis ou encore les lombalgies, en offrant des massages, des exercices physiques ou autres à son patient.

Les étapes à connaître pour devenir kiné

Pour devenir kinésithérapeute, il faut disposer d’un diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute. Ce diplôme s’acquiert suite à une formation académique d’au moins 4 ans. C’est au cours de cette formation que vous allez pouvoir acquérir toutes les compétences nécessaires vous permettant de procéder sans difficulté à la prise en charge d’un patient en vue de sa rééducation. Le métier de kiné peut s’exercer à titre libéral. Toutefois, il est possible d’intégrer un établissement privé ou public en devenant un salarié. Vous pouvez également continuer vos études pour entamer une spécialisation notamment dans la thalassothérapie. Que vous exerciez votre métier dans votre propre cabinet ou dans un établissement partagé, sachez que la collaboration avec d’autres professionnels de la santé est indispensable, notamment les médecins, les infirmiers et les aides-soignants.

Évolution du métier

Aujourd’hui, avec la demande croissante en traitements comme l’assistance aux défavorisés et aux personnes souffrant d’une incapacité physique totale, les visions de la profession sont assez altruistes. Il vous suffit de bien vous informer sur les zones favorables à votre activité. Il faut aussi savoir que c’est une discipline qui a été très sollicitée lors du rush de la prise en charge des malades du Covid-19. L’intervention des kinésithérapeutes était essentielle pour assurer la rééducation motrice des patients sortants de la réanimation. Par ailleurs, pour pouvoir évoluer dans ce métier, opter pour une formation continue représente une excellente option. Cela vous permettra de renouveler de manière constante vos aptitudes et vous aidera également à apprendre de nouvelles approches pour soigner vos patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *