Surveillant Pénitentiaire : un fonctionnaire d’Etat

Le surveillant pénitentiaire est un fonctionnaire d’Etat, il travaille dans une prison et veille à maintenir l’ordre au sein de celle-ci. Mais comment accéder à ce métier ? Et quels sont les principales missions d’un surveillant pénitentiaire ?

La formation à suivre

L’accès au métier de surveillant pénitentiaire est possible par voie de concours administratif. L’âge minimum autorisé pour concourir est de 19 ans. Et quelques conditions sont exigées : avoir un casier judiciaire vierge, être français, disposer d’un diplôme national du brevet ou un CAP. Lorsque le candidat réussit le concours il suivra une formation au sein de l’ENAP ou
École nationale de l’administration pénitentiaire. La formation est d’une durée de 8 mois et comprend des cours théoriques et techniques. Lorsqu’il rejoint son poste en prison, il y suivra encore différents stages. Il faut dire que ce n’est pas un poste pour tout le monde, il faut avoir plein de qualités non seulement physiques mais aussi psychiques. En effet, le surveillant pénitentiaire doit être en bonne condition physique et mentale: il est appelé à gérer les disputes entre les détenus qui sont généralement violentes. Ce métier offre une possibilité d’évolution, d’ailleurs l’agent pénitentiaire peut se spécialiser dans divers domaines : transport, sport, loisirs, etc.

Le métier en quelques mots

Les principales missions d’un surveillant pénitentiaire sont nombreuses. Premièrement, il est responsable de la sécurité des détenus mais aussi de tout le personnel de l’établissement. Il verrouille et déverrouille les portes et fait la ronde dans les couloirs pour surveiller les détenus. Il peut se voir confié la distribution des repas des prisonniers. Il inspecte régulièrement les cellules et détecte toute irrégularité. Lors des activités extérieures, il fait en sorte de maintenir l’ordre et assure l’animation de différentes activités. Il est à l’écoute des détenus et en cas de besoin aide ces derniers dans différentes démarches administratives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *